Société commerciale : le guide

Les sociétés commerciales sont des structures utilisées pour protéger les droits du fondateur, des employés et des clients. Ce guide couvre tous les aspects nécessaires aux entrepreneurs qui souhaitent lancer leur propre activité commerciale en créant une société. Il explique comment former une société, les différences entre les différents types de sociétés, le choix du statut et plus encore. Comprendre les structures d’une société commerciale est essentiel pour tout entrepreneur qui souhaite augmenter ses chances de réussite dans le monde des affaires.

Les sociétés commerciales sont des structures utilisées pour protéger les droits du fondateur, des employés et des clients. Ce guide couvre tous les aspects nécessaires aux entrepreneurs qui souhaitent lancer leur propre activité commerciale en créant une société. Il explique comment former une société, les différences entre les différents types de sociétés, le choix du statut et plus encore. Comprendre les structures d’une société commerciale est essentiel pour tout entrepreneur qui souhaite augmenter ses chances de réussite dans le monde des affaires.

Qu’est-ce qu’une société commerciale ?

Les sociétés commerciales peuvent exercer diverses activités, allant du commerce de marchandises à la prestation de services. Ces entreprises gagnent souvent de l’argent grâce aux transactions et travaillent avec des clients qui ont besoin de leurs biens ou services. Le succès de la société commerciale dépend de sa capacité à identifier les besoins de son marché cible et à introduire de nouvelles innovations et stratégies pour les servir.

Les sociétés commerciales doivent mettre en place la bonne stratégie pour tirer parti des opportunités de croissance tout en continuant à fournir des produits ou des services de qualité. Si elles ne réagissent pas en temps utile à l’évolution des conditions du marché, ces entreprises risquent de se heurter à une concurrence de plus en plus féroce.

Quelles sont les différentes formes de sociétés commerciales ?

Les différents types d’une société commerciale les plus courants sont les suivants :

  • La SA ou société par actions est une forme de société dans laquelle la participation des actionnaires est déterminée par la proportion de leurs apports au capital social. Cette forme leur offre une certaine souplesse lorsqu’il s’agit de quitter la société, car leur responsabilité est limitée à ce qu’ils ont apporté. 
  • La SARL ou société à responsabilité limitée peut être créée avec un coût minimum d’un euro de capital social et permet à un associé ou à un tiers de la gérer. Si quelqu’un possède plus de la moitié des parts, il sera responsable de tous les contrats financiers conclus par la société.
  • L’EURL ou entreprise à responsabilité limitée est similaire à la SARL à bien des égards, mais la principale différence est qu’elle ne compte qu’un seul associé. De plus, si l’associé est le gérant de l’entreprise, il deviendra un travailleur non-salarié et n’aura pas droit à certaines prestations comme les allocations de chômage. En revanche, si un tiers extérieur gère l’EURL, il est considéré comme un salarié et peut utiliser sa couverture sociale comme les salariés ordinaires.
  • La SAS ou société par actions simplifiée s’oppose également aux sociétés susmentionnées car elle n’a aucune restriction quant à son capital social, ce qui facilite la tâche des actionnaires lorsqu’ils établissent la structure de la société par le biais de leurs statuts.
  • La SASU ou société simplifiée à actionnaire unique est une alternative à la société SAS, plus connue. Cette forme juridique offre les mêmes avantages que le statut de SAS, mais dans une structure plus simple où l’actionnaire occupe un rôle de direction unique et définit librement le capital social. Elle permet d’alléger les formalités, d’éliminer les conflits entre actionnaires, d’exclure la responsabilité des dettes dues à diverses actions entreprises par d’autres locataires et de maintenir les cotisations sociales du président à un faible niveau.

Qu’est-ce qui caractérise une société commerciale ?

Les sociétés commerciales se distinguent des autres types d’entités en ce qu’elles sont généralement créées dans le but de réaliser des bénéfices. C’est l’une des caractéristiques qui les définissent et cela se voit généralement dans les opérations commerciales qu’elles réalisent, comme la vente de biens ou de services, l’obtention de subventions ou de crédits et l’investissement de capitaux pour augmenter le rendement.

  • La société commerciale peut avoir des exigences comptables que n’ont pas les organisations non commerciales, notamment la préparation d’états financiers annuels et l’émission d’actions pour lever des fonds.
  • Les sociétés commerciales sont constituées d’une ou plusieurs personnes et doivent être enregistrées pour obtenir un numéro d’identification unique (SIREN). Dans le cadre de cet enregistrement, elles doivent fournir certains éléments clés, dont une raison sociale et une adresse. En plus de disposer d’un patrimoine propre, chaque société commerciale doit prouver qu’elle dispose d’une somme d’argent, le capital social, qui sera investie dans ses objectifs.
  • Parmi les autres éléments obligatoires utilisés pour identifier une société commerciale figurent la nature de son activité, sa durée de vie estimée et la contribution des associés au capital social.

Ensemble, ces détails permettent de distinguer facilement une société commerciale d’une autre.

Comment créer une société commerciale ?

Selon les dispositions légales, pour exister, une société commerciale doit être inscrite au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour avoir un statut juridique. Si une entreprise exerce une activité artisanale ainsi que des opérations commerciales, elle doit également demander son immatriculation au registre du commerce (RM). Le dépôt de cette demande se fait auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) qui dépend du Ministère détenteur de ces registres.

La création d’une société commerciale peut être un processus complexe, mais le respect des étapes énumérées peut rendre le processus simple et efficace :

  1. La première étape consiste à identifier les caractéristiques de la société et à créer un projet de statuts.
  2. Les associés doivent déposer leurs contributions sur un compte séquestre temporaire avant de finaliser les statuts et de les faire signer par tous les membres fondateurs.
  3. L’avis de création doit ensuite être publié dans un média autorisé à publier des annonces légales, une déclaration de création de société et de bénéficiaires effectifs devant également être présentée.
  4. D’autres certificats et documents tels que la non-condamnation et la filiation du directeur devront être établis, ainsi que des preuves telles qu’un siège social et un directeur.
  5. Enfin, le dépôt de la demande d’immatriculation par courrier ou en ligne et l’obtention de l’extrait Kbis de la société auprès du greffe du tribunal de commerce devraient compléter la mise en place de l’organisme pour débloquer son capital social.

 Vous pouvez vous adresser à votre expert comptable à Paris Figital Expertise.

Quel est le meilleur statut de société commerciale ?

Lors du lancement d’une société commerciale, il peut être décourageant de décider quelle structure commerciale est la plus adaptée. Sachant qu’il n’existe pas de choix unique et parfait, il convient d’étudier attentivement les paramètres juridiques afin de déterminer la situation la plus avantageuse. Selon des statistiques publiées par l’INSEE, la société par actions simplifiée (SAS et SASU) représente près des deux tiers de toutes les constitutions d’entreprises, tandis que les entreprises individuelles ou les micro-entreprises constituent les 70% restants. Malheureusement, les sociétés à responsabilité limitée (SARL et EURL) sont de moins en moins populaires, malgré leurs avantages potentiels.

Les sociétés commerciales sont un moyen efficace pour les entreprises de générer des profits, de grandir et de se développer. Elles offrent une structure stable et un cadre juridique clair pour les activités commerciales, ce qui peut être très attrayant pour les investisseurs et les partenaires. Cependant, les sociétés commerciales peuvent aussi être soumises à des réglementations strictes et à des coûts administratifs élevés, ce qui peut rendre la formation d’une entreprise plus difficile et coûteuse. Il est donc important pour les fondateurs potentiels de peser soigneusement les avantages et les inconvénients de ce type de structure avant de se lancer dans cette voie. En résumé, les sociétés commerciales peuvent être un choix judicieux pour les entreprises qui cherchent à se développer et à prospérer sur le long terme.

Lire aussi:

Table of Contents

Expertise comptable audit - conseil

creation d’entreprise - juridique fiscal - social - finance

Demandez votre devis, c'est GRATUIT !

Remplissez ce formulaire et recevez votre devis en 1h à 24h